L’aluminium, allié de la maison bioclimatique

Le terme « bioclimatique » est de plus en plus utilisé lorsque l’on parle de construction ou de rénovation de maison. Pourtant, la maison bioclimatique n’est pas qu’un phénomène architectural à la mode. C’est la résultante de décennies d’améliorations réglementaires et techniques, et d’une volonté collective de réduire notre impact environnemental.
S’inscrire dans une démarche bioclimatique, c’est réduire les dépenses énergétiques, agir pour l’environnement, et assurer un important confort sur le long terme. Pour les nouvelles constructions comme pour les projets d’agrandissements et de rénovations de maison, un matériau se démarque nettement pour la conception d’équipements bioclimatiques : l’aluminium.

une maison bioclimatique en pleine nature

Définir les enjeux bioclimatiques

La maison bioclimatique : qu’est-ce que c’est ?

Une maison bioclimatique est une demeure qui s’intègre à son environnement afin d’en exploiter au mieux les ressources énergétiques tout en se protégeant des rigueurs climatiques. Cela nécessite donc une conception et une construction bien particulière. L’objectif est de profiter de la lumière solaire pour se chauffer en hiver, tout en disposant de ventilations naturelles pour refroidir la maison l’été.

Le but d’une maison bioclimatique est donc de réduire au maximum sa consommation d’énergie externe. Dans certains cas, la maison bioclimatique est même capable de produire plus d’énergie qu’elle n’en consomme. De telles conceptions permettent ainsi de répondre aux enjeux énergétiques et écologiques des années à venir. Face aux dérèglements climatiques et à la destruction de la biodiversité, l’énergie la plus propre est en effet celle que l’on ne consomme pas !

La démarche bioclimatique entre parfaitement dans les objectifs de la RE2020. En effet, la RE2020 vise à encadrer la construction de bâtiments plus performants au niveau énergétique. L’objectif est aussi d’optimiser le confort des habitants, même pendant les fortes chaleurs. Les évolutions édictées par cette réglementation environnementale prennent la forme de nouveaux indicateurs thermiques. Il est ainsi nécessaire d’atteindre ces indicateurs pour obtenir un permis de construire.

Le guide de la RE2020 pour les fabricants menuisiers aluminium

Les mécanismes de fonctionnement de la maison bioclimatique

Pour répondre aux enjeux bioclimatiques, il est nécessaire de concevoir la maison ou ses équipements en prenant en compte de très nombreux facteurs.

La conception de la maison doit ainsi être adaptée en fonction de la région et du climat local. Il convient donc de veiller, entre autres, sur :

  • L’orientation par rapport au soleil,
  • La forme de la maison,
  • Les protections contre le vent,
  • Le type, taille et distance des arbres environnants.

L’installation d’équipements jouant un rôle actif dans la captation et la diffusion énergétique doit également être pensée dès la phase de conception :

  • Panneaux photovoltaïques,
  • Végétation alentour,
  • Pergola à lames orientables,
  • Véranda bioclimatique,
  • Baie vitrée coulissante.

De fait, l’air et la lumière sont les principaux régulateurs thermiques de la maison. Pour optimiser leur circulation, il est important de maximiser les surfaces vitrées et les ouvertures. De manière générale, le choix de matériaux performants est primordial. L’aluminium est idéal pour les menuiseries, les vérandas et certaines autres structures. Des vitrages complexes doivent être sélectionnés avec soin. De fait, ils permettent de bien gérer la captation et la conservation de l’énergie solaire. Le remplissage des murs doit aussi faire appel à des briques et revêtements spécifiques.

solutions utilisées sur des maisons bioclimatiques

En quoi l’aluminium est un bon allié des démarches bioclimatiques ?

aluminium sur des projets bioclimatiques

Des propriétés exceptionnelles

Si l’aluminium est prisé dans les équipements bioclimatiques, c’est en raison de ses propriétés uniques :

  • Incroyablement résistant : il ne se déforme pas, même sous les fortes chaleurs.
  • Très léger : à résistance égale, l’aluminium permet de réaliser des structures beaucoup plus fines et légères que le fer forgé, le bois ou le PVC par exemple.
  • Les profilés en alliages d’aluminium à rupture de pont thermique sont d’excellents isolants thermiques.
  • Ils se prêtent également très bien à l’intégration de mécanismes techniques de tous types : fermetures hermétiques, systèmes d’éclairages, ventilations, stores, etc.
  • De plus, l’aluminium ne demande quasiment aucun entretien et garde ses propriétés neuves pendant des décennies.
  • Cerise sur le gâteau : l’aluminium est 100% recyclable. Dans le cadre d’une démarche bioclimatique, cela permet de diminuer encore l’empreinte écologique de la construction.

Il ne faut pas non plus négliger les qualités esthétiques de l’aluminium, conférées par sa malléabilité remarquable. Avec une infinité de coloris, de formes et de textures, il convient aux constructions neuves et aux rénovations de maisons de tous styles architecturaux.

Un compagnon idéal pour des solutions lumineuses

Toutes les propriétés intrinsèques à l’aluminium se combinent pour en faire une solution particulièrement lumineuse. Sa résistance couplée à sa légèreté crée un matériau de structure idéal pour soutenir de larges surfaces vitrées, très prisées dans les démarches bioclimatiques. De cette manière, la structure est plus discrète, la surface vitrée est optimisée, et les effets bioclimatiques maximisés. En extérieur, sa robustesse et sa résistance aux conditions climatiques extrêmes permettent de concevoir de larges pergolas avec une empreinte au sol minimale et une esthétique très aérienne.

L’aluminium accompagne toutes les démarches bioclimatiques

De par toutes ses propriétés exceptionnelles, l’aluminium se retrouve aussi bien dans de nouvelles constructions que dans des démarches de rénovations bioclimatiques. L’aluminium est souvent le seul matériau qui permet d’apporter une vraie réduction de la consommation énergétique à une maison existante.

Vérandas et extensions de la maison

Dans le cadre d’une démarche bioclimatique, les vérandas sont bien souvent conçues avec une structure en aluminium. Les façades et toitures vitrées accueillent ainsi de larges surfaces vitrées composées de double ou triple vitrage, ou de vitrage chauffant. Les vérandas à toiture plate deviennent alors de véritable extension de l’habitation avec un lien ouvert entre la maison existante et cette nouvelle pièce. Ses performances thermiques et acoustiques ont donc un impact direct sur l’ensemble de la maison.

Découvrir les systèmes aluminium véranda d’Installux

La pergola à lames orientables

La pergola à lames orientables permet d’apporter de l’ombrage sur une façade ou une baie vitrée, en été, afin de refroidir la maison. A l’inverse, les lames en position ouverte permettent d’optimiser l’apport lumineux en hiver, afin d’éclairer et chauffer naturellement la maison. De fait, seul l’aluminium permet la réalisation de pergolas de toutes tailles. Dotées de lames motorisées résistantes à toutes les conditions météorologiques, elles restent utilisables toute l’année.

Dans le cadre d’un projet de rénovation, la pergola est un excellent moyen de découvrir les apports de la démarche bioclimatique avec un minimum de travaux. Pour les maisons neuves, les pergolas sont généralement prévues pour agir conjointement avec les vérandas bioclimatiques et les baies vitrées coulissantes de la maison. De manière générale, l’aluminium se prête parfaitement à la réalisation de menuiseries et de baies coulissantes exploitées dans le cadre d’une démarche bioclimatique.

Zoom sur la pergola aluminium conçue par Installux

Dans tous les cas de figure, une démarche bioclimatique ne s’improvise pas. En effet, seuls des fabricants menuisiers spécialistes de l’aluminium, comme ceux qui utilisent les profilés conçus par Installux, pourront mener à bien un tel projet.

véranda et pergola en aluminium